mardi 22 mai 2018

Marine Rivoal, la graveuse dans le jardin


Marine Rivoal est auteure de livres pour les touts-petits et également graveuse. On adore tellement ses Petits pois qui se balladent dans le jardin qu'on en a fait le thème de l'espace des touts-petits, aux Eclats de lire. 



C’est Gaëtan Dorémus, alors son professeur, qui remarque son travail et la dirige vers les éditions du Rouergue. Elle présente à Olivier Douzou une certaine histoire de petit pois qu’elle avait fait pour elle, sans penser à un public. Olivier Douzou est emballé, Marine Rivoal retravaille un peu le projet et très vite Trois petits pois est publié.



Trois petits pois, Marine Rivoal, édition du Rouergue


Souriant jusqu'aux oreilles, deux petits pois se font la belle. Au gré de leur joyeux périple, ils rencontrent un gros chat noir inoffensif, un ver contorsionniste, une carotte à lunettes mais aussi une pièce de monnaie, une clé égarée et une multitude de personnages cachés ! Mais tout à coup, un vent menaçant souffle sur le potager le rendant hostile pour nos deux amis qui, d'un bond, finissent au bon endroit. Un endroit propice à la germination...

On repère tout de suite ces deux p'tits pois très verts et tout ronds qui évoluent sur un magnifique nuancé de gris. On admire la technique de gravure de Marine Rivoal, mise au service de ce premier album très réussi, qui permet de développer son sens de l'observation tout en s'amusant ! Et parce que cinq fruits et légumes par jour, c'est bon pour la santé, celui-ci est à consommer sans modération !

Emmanuelle Pelot, pour Ricochet



Marine est graveuse. Cette technique est son principal medium, qui l’empêche, dit-elle, de partir dans tous les sens. Se cantonner à une seule technique ne l’empêche pas de sortir de la monotonie. Puisqu’elle se décline sous diverses formes.

“A chaque fois je cherche de nouvelles choses ; j’aime bien me réinventer.”

Une technique de gravure différente à chaque album !
Trois petits pois a été réalisé en gravure sur zinc à l’eau forte. Une technique bien traditionnelle que l’artiste a tout de même revisité avec du scotch ! Au lieu d’utiliser du vernis, elle s’est servi de scotch ce qui donne aux images un aspect de papiers déchirés.

Trois petits pois


Son deuxième album, Cui Cui, est fait avec de la gravure sur bois. Dans cette technique, on transforme plusieurs fois une même plaque. “On grave un premier dessin, on l’imprime, on regrave la même plaque, on la réimprime avec une autre couleur, etc. Et à la fin on n’a plus de plaque, ou un dessin qui ne ressemble plus à grand chose sur la plaque.”

Cui Cui


A l’automne, Marine Rivoal sortira, toujours au Rouergue, un nouvel album : A moi ! Une technique de gravure un peu rigolote a été utilisé cette fois. En plus des monotypes, Marine a fait des empreintes avec des papiers froissés, notamment des papiers cuisson. Elle a aussi utilisé des boites de céréales et tout ces éléments de récup ajoutent du relief sur le rendu de l’image.

A moi !



Cui Cui, Marine Rivoal, éditions du Rouergue
Animaux rigolos pour ce joli album aux couleurs chatoyantes
Il y a des visuels qui font qu’un album, même s’ils se trouvent parmi de nombreux autres titres, sorte du lot. C’est définitivement le cas pour « Cui Cui » de Marine Rivoal. Les couleurs des oiseaux attirent l’œil, les tons vifs et chaleureux ressortent très bien sur le fond blanc de la couverture, les dessins sont plutôt simples, mais très explicites.

Quand les animaux se métamorphosent, c’est un fou rire garanti !
L’étoile de mer se sent bien seule, là au fond de l’eau. Comme elle aimerait tant jouer comme les autres animaux ! Aujourd’hui, ils s’amusent à s’imiter les uns les autres, l’éléphant tente de se faire passer pour un singe, qui lui, deviendra caméléon et ainsi de suite. Leur imagination est débordante pour prouver aux oiseaux qu’eux aussi, peuvent être de grands imitateurs. Mais pauvre étoile de mer, en quoi va-t-elle bien pouvoir se transformer ?

Un album qui fera le bonheur des bébés de Savoie
Après le succès de son premier album, « Trois petits pois », Marine Rivoal, remporte avec son deuxième titre, le prix « Premières pages de Savoie ». Les bébés qui naîtront en 2016 dans ce département se verront offrir « Cui Cui ».

Grosse police de caractères, illustrations vives, animaux à l’allure sympathique, un livre qui, sans aucun doute, plaira aux plus petits. Les plus jeunes prendront du plaisir à décrire ou nommer les animaux, leurs ainés, tenteront de trouver de quelle imitation il s’agit.

J’ai particulièrement aimé la transformation des animaux devant le regard moqueur et sceptique des oiseaux. En se donnant beaucoup de mal pour parvenir à convaincre un jury qui semble de mauvaise foi, ils rivalisent d’imagination en trouvant des postures de plus en plus drôles.

Un très beau bestiaire humoristique qui sort de l'ordinaire.

Publié par Velidhu -
que-lire.over-blog.com

Rencontres scolaires
Marine Rivoal apprécie les rencontres avec son jeune public qui l’attend souvent comme une rock-star. Elle leur propose des petits ateliers de gravures tels que la patatogravure (des tampons gravés dans des pommes de terre) ou la lasagnographie (avec un laminoir, une machine à pâtes, en guise de presse).


Bibliographie :

A moi !, Rouergue, septembre 2018
Cui Cui, Rouergue, 2016
Batistelle, album en langue Corse, éditions Una Volta, 2016
Trois petits pois, Rouergue, 2012

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire